• Hugues-Tournier-Architecte-Laparrine-2018-2
  • Hugues-Tournier-Architecte-Laparrine-2018-3

LOTISSEMENT LA PARRINE

MAITRISE D’OUVRAGE :

2B Promotion

ARCHITECTES :

Hugues TOURNIER Denis CABIRON

MISSION :

Etude de faisabilité

SURFACE :

3 700 m²

MONTANT TRAVAUX :

NC

PLANNING TRAVAUX :


Le projet prévoit la construction d’environ 50 logements sur la commune de Figeac. Afin de garantir une grande mixité de logements nous avons réparti le programme comme ci-dessous:

- 4 logements individuels de type T4 / T5 disposés sur des parcelles individuelles de 700 à 1000 m².

- 12 logements intermédiaires de type T3 / T4 disposés sur des parcelles individuelles de 500 m².

- 30 à 35 logements collectifs mixtes disposés sur 4 parcelles d’environ 2000 m²

La parcelle représente environ deux hectares, soit une densité d’environ 25 logements / hectare. Ces dispositions sont donc en accord avec les préconisations du plan d’aménagement initié par la commune.
Le terrain est en pente dans le sens Nord-Sud, parallèlement à la route des Crêtes. Le haut de la parcelle donne à voir l’ensemble du centre-ville de Figeac, plein Sud. La vue au Sud depuis le bas de la parcelle est obstruée par l’ensemble collectif de la Parrine, érigé sur 5 niveaux. Néanmoins, par sa position dominante, le bas de la parcelle donne à voir sur la vallée du Célé à l’Est. Afin de faire bénéficier de l’ensoleillement du Sud à chaque parcelle et d’orienter les logements vers le paysage lointain, nous avons pris le parti d’organiser les parcelles et les logements perpendiculairement à la route des Crêtes. Afin de limiter les vis-à-vis et les masques solaires, les petites typologies de logements sont installées en haut du terrain plein Sud. On y retrouve les parcelles destinées à la construction de maisons individuelles. Les logements collectifs entre trois et quatre niveaux sont installés en bas de pentes et orientés majoritairement à l’Est face à la vallée du Célé. En partie centrale de la parcelle, on trouve deux lots de logements dits « intermédiaires », plus dense que les maisons individuelles, orientés plein Sud.